AVKHBPM/HNFAOD ou NOAC
Saignement actif

Insuffisance hépatique sévère associée à une coagulopathie ou un risque de saignement cliniquement significatif

Grossesse et allaitement
Saignement actif

Endocardite aiguë bactérienne

Antécédent de thrombopénie induite par l’HNF ou les HBPM (TIH21)

Contre-indication relative : Cl-Cr < 30 ml/min (adapter le dosage)
Saignement actif

FA dite "valvulaire"2

Prothèses valvulaires devant être anticoagulées

Enfants < 18 ans (au 1/06/2017)

Grossesse et allaitement

Ulcère gastro-duodénal évolutif

Insuffisance rénale avec Cl-Cr ≤ 15 ml/min (≤ 30 ml/ min si dabigatran) calculée selon la formule de Cockcroft et Gault, … ou patient sous dialyse

Non connu :
- mauvaise observance
- poids corporel > 120 kg
- poids corporel < 60 kg

1 La thrombopénie sévère à l’héparine (ou TIH de type2 ou TIH2) est la complication la plus grave de l’héparinothérapie.

Elle est caractérisée généralement par une diminution brutale de la numération plaquettaire (> 30% de la

valeur initiale) apparaissant dans plus de 80% des cas entre le 5ème et le 15ème jour de traitement. Il faut la

différencier de la thrombopénie bénigne à l’héparine (ou TIH de type 1) survenant plus précocement (< 5j) et

associée à une chute plus modérée des plaquettes qui restent au-dessus de 100 000/mm3.

2 FA valvulaire : les AOD sont «non indiqués» uniquement dans les pathologies valvulaires spécifiquement exclues

dans les études ayant porté sur la FA

Il s’agit essentiellement des

1. sténoses mitrales significatives

2. prothèses valvulaires devant être anticoagulées

Des analyses à posteriori suggèrent que dans les valvulopathies telles que l’insuffisance mitrale et le rétrécissement

ou l’insuffisance aortique, le bénéfice des AOD n’est pas différent de celui constaté pour les autres patients avec FA

«non valvulaire». De même, la FA chez les patients avec une bioprothèse ou une plastie valvulaire semble associée

à un risque thromboembolique assez similaire à celui attendu pour une FA «non valvulaire».

Les recommandations nord-américaines considèrent que les AOD ne sont pas indiqués dans les plasties mitrales.